... Des sciences pour tous



La spécificité d'ICARE vient de son itinérance. Notre volonté est d'amener les sciences au public, à tous les publics. Nous nous déplaçons sur les sites, centres de vacances, écoles, centres de loisirs, etc. L'itinérance, pour nous, c'est aussi s'adapter à des contraintes de temps ou de public. Ainsi nous montons en équipe nos différents projets après avoir défini avec nos partenaires des objectifs communs. Nous pouvons, par exemple, créer une identité autour d'une thématique scientifique sur un centre de vacances de 21 jours, ou construire une animation de 15 minutes qui fera vivre l'exposition tout public d'une bibliothèque. Nous créons des animations scolaires, en quelques séances, pour impulser une démarche expérimentale, mais aussi des cycles à l'année. Voici en images des solutions choisies dans quelques situations, vous trouverez d'autres résultats en parcourant notre page d'actualité.

 A l'échelle de la ville

La ville de Mallakoff crée un événement autour d'une question "écocitoyenne" ; elle nous demande d'intervenir dans toutes les écoles. Icare crée des ateliers, où les élèves appliquent la démarche scientifique à des questions liées à la thématique. L'opération aboutit à une exposition, animée par les enfants qui retransmettent leurs acquis à d'autres classes. Des panneaux complètent les expériences, support de l'exposition.

z
Conception en classe
aa
Le schéma de l'expérience à présenter
bbb
Sa réalisation
cccc
L'exposition

  Après la classe

Lors de la mise en place de la réforme scolaire, nous avons proposé à la ville de Paris une séquence d'atelier autour d'un circuit de bille. Cette construction est prétexte à l'expérimentation autour de thèmes variés comme l'électricité, la transmission et la transformation de mouvements, les frottement... Quelques séances finales permettent aux enfants de construire un projet plus complexe. Nous nous sommes posé comme contrainte la possibilité pour les enfants de reproduire les systèmes chez eux au moindre coût.

 Pendant la classe

Nous avons proposé à la ville de Paris, une séquence d'animation pour découvrir l'archéologie. Le travail en classe impose de nouvelles contraintes, pertinence avec le programme ou nombre de participants important. Après avoir précisé le projet avec l'enseignant, nous avons décidé d'un travail autour des technologies et de l'art préhistorique. Cette orientation a donné lieu à de nombreuses expérimentations.

 

z
Essais de différentes techniques d'application
aa
Test de pinceaux réalisés avec des techniques préhistoriques
bbb
Solution pour l'éclairage ?
cccc
Test final sur paroi reconstituée

 En vacances

Sur un centre de vacances, notre mission était de mener une activité astronomie, mais aussi d'identifier un lieu. Nous avons donc créé deux espaces. le premier est dédié au traitement d'images et aux différents ateliers, l'autre autour un abri sur roulette pour téléscope, est devenu une véritable plate-forme d'observation. Deux animateurs y interviennent en permanence.

 

z
L'abri déployé laisse apparaître le matériel fixe et la plateforme d'observation
aa
Autour d'une boisson chaude, on discute des photos de la nuit dans l'abri, ou dans l'herbe.
bbb
des photos techniques
cccc
Mais aussi pour jouer avec
la nuit